Normes techniques pour les bĂątiments

Le dĂ©cret ministĂ©riel dĂ©finit les principes de conception, d’exĂ©cution et de mise Ă  l’essai des bĂątiments, en ce qui concerne les performances qui leur sont imposĂ©es en ce qui concerne les exigences essentielles de rĂ©sistance et de stabilitĂ© mĂ©caniques, mĂȘme en cas d’incendie, et de durabilitĂ©.

Normes techniques pour les bĂątiments

Le ministre de l’Infrastructure, en accord avec le ministre de l’IntĂ©rieur et le chef du DĂ©partement de la protection civile, a approuvĂ© la Normes techniques pour les bĂątiments, aussi appelĂ© Testo Unico delle Costruzioni.

Normes techniques pour la construction, également appelé texte codifié de la construction.

sur JO du 4 février, supplément ordinaire n.30, a été publié le DM 14.1.2008 qui, dans son article 1, décrÚte:
Le texte mis Ă  jour des normes techniques pour les bĂątiments est approuvĂ©, conformĂ©ment Ă  la loi 5 novembre 1971, n. 1086, loi 2 fĂ©vrier 1974, n. 64, au dĂ©cret du prĂ©sident de la RĂ©publique du 6 juin 2001, n. 380 et Ă  la loi du 27 juillet 2004, n. 186, de la conversion du dĂ©cret-loi du 28 mai 2004, n. 136, joint au prĂ©sent dĂ©cret, Ă  l'exception des tableaux 4.4.III et 4.4.IV et du chapitre 11.7. Ces rĂšgles remplacent celles approuvĂ©es par l'arrĂȘtĂ© ministĂ©riel du 14 septembre 2005 (jamais pleinement entrĂ©es en vigueur, car une pĂ©riode de transition de 18 mois expirant le 23 avril a Ă©tĂ© ajoutĂ©e, avec une modification incluse dans le paragraphe 4-bis du dĂ©cret de milleproroghe, Article 3 de la loi n° 17 du 26 fĂ©vrier 2007) (extension au 31 dĂ©cembre 2007).
Le décret ministériel définit les principes pour p

Normes techniques pour la construction, également appelé texte codifié de la construction.

rojet, leexĂ©cution et le essais de construction, en ce qui concerne les performances requises en termes d’exigences essentielles de rĂ©sistance mĂ©canique et de stabilitĂ©, mĂȘme en cas d’incendie, et de durabilitĂ©.
Il fournit donc i critÚres généraux de sécurité, spécifie les actions à mener dans le projet, définit les caractéristiques des matériaux et des produits et, plus généralement, traite des aspects liés à la sécurité structurelle des travaux.
2 AVANTAGES SÉCURITAIRES ET ATTENDUS
2.1 PRINCIPES DE BASE

Les travaux et les composants structurels doivent ĂȘtre conçus, rĂ©alisĂ©s, testĂ©s et soumis Ă  une maintenance de maniĂšre Ă  en permettre l'utilisation prĂ©vue, de maniĂšre Ă©conomiquement durable et avec le niveau de sĂ©curitĂ© requis par le prĂ©sent rĂšglement.
Les matĂ©riaux et les produits, Ă  utiliser dans les travaux prĂ©vus par les prĂ©sentes normes, doivent ĂȘtre soumis Ă  des procĂ©dures expĂ©rimentales et des tests d'acceptation. Les tests et procĂ©dures d'acceptation sont dĂ©finis dans les parties spĂ©cifiques de ces rĂšgles matĂ©rielles.

Normes techniques pour la construction, également appelé texte codifié de la construction.

Surtout en ce qui concerne les dalles, la législation est claire:

4.1.9 RÈGLES SUPPLÉMENTAIRES POUR LES SOLS
Les structures plates bidimensionnelles sont chargées perpendiculairement au sol, avec un comportement résistant monodirectionnel prédominant.
4.1.9.1 Planchers mixtes de c.a. et c.a.p. et briques creuses.
Dans les plafonds mixtes en béton armé normal et pré-comprimé et les blocs perforés dans les briques, les blocs de briques ont pour fonction d'alléger et d'augmenter la rigidité en flexion du sol.
Ils sont divisés en blocs collaboratifs et non collaboratifs.
Dans le cas de blocs non coopérants, la résistance à l'état limite ultime est attribuée au béton et aux armatures ordinaires et / ou de précontrainte. Dans le cas de blocs collaborateurs, ils participent à la résistance en solidarité avec les autres matériaux.
4.1.9.2 Planchers mixtes de c.a. et c.a.p. et des blocs autres que des briques.
Des blocs autres que des briques peuvent ĂȘtre utilisĂ©s pour crĂ©er des plafonds mixtes en bĂ©ton armĂ© et en bĂ©ton armĂ© prĂ©contraint, avec pour seule fonction d'allĂ©ger.
Les blocs de bĂ©ton lĂ©ger en argile expansĂ©e, en bĂ©ton de forme normale, en polystyrĂšne, en plastique, en Ă©lĂ©ments organiques minĂ©ralisĂ©s, etc. doivent ĂȘtre indĂ©formables, non cassants et capables de suivre les dĂ©formations du sol.
4.1.9.3 Dalles réalisées en associant des composants préfabriqués dans c.a. et c.a.p.
Les composants de ces types de sols doivent ĂȘtre conformes aux normes mentionnĂ©es dans le prĂ©sent § 4.1.
Outre ce qui est indiquĂ© dans les paragraphes prĂ©cĂ©dents concernant l'Ă©tat limite de dĂ©formation, les rĂšgles supplĂ©mentaires suivantes doivent ĂȘtre prises en compte.
Les composants doivent ĂȘtre fournis avec des dispositifs et des magistĂšres appropriĂ©s qui assurent la congruence des dĂ©formations combinĂ©es des composants combinĂ©s, Ă  la fois pour des charges rĂ©parties et pour des charges concentrĂ©es. En l'absence d'une dalle collaborant armĂ©e ou contrairement aux exigences des normes techniques europĂ©ennes spĂ©cifiques, l'efficacitĂ© de tels dispositifs doit ĂȘtre certifiĂ©e au moyen d'essais expĂ©rimentaux.
Lorsqu’une redistribution transversale des charges doit ĂȘtre effectuĂ©e, le sol doit ĂȘtre tel

Normes techniques pour la construction, également appelé texte codifié de la construction.

a des composants structurels orthogonaux au sens de l’élĂ©ment rĂ©sistant principal.
Si le composant est intĂ©grĂ© Ă  l'extrados par un jet de finition, celui-ci doit avoir une Ă©paisseur d'au moins 40 mm et ĂȘtre Ă©quipĂ© d'un induit de rĂ©partition Ă  mailles croisĂ©es et la transmission des actions de coupe entre les Ă©lĂ©ments prĂ©fabriquĂ©s et la coulĂ©e doit ĂȘtre vĂ©rifiĂ©e. d’achĂšvement, en tenant compte des conditions de contrainte crĂ©Ă©es pour les diffĂ©rentes caractĂ©ristiques rhĂ©ologiques des bĂ©tons, du composant et de l’achĂšvement des moulages.


arc. Monica Pezzella



Vidéo: