Zone du site et conditions spécifiques

La conception correcte d'un travail de construction doit également prendre en compte les conditions et les besoins inhérents à la composition d'une zone de chantier.

Zone du site et conditions spécifiques

délimitation de la zone de chantier

L 'Zone du site, c’est-à-dire l’espace qui délimite toute l’activité de construction, est généralement échangé avec l’extension du lot de construction.
En fait, cette surface, et pour des conditions opérationnelles évidentes, peut inclure ainsi que des cours d'autres biens (sauf bien sûr l'autorisation du voisin) et surtout des espaces publics tels que: trottoirs, portions de rues et places.
Dans ce dernier cas, le client ou la société d’exécution (conformément aux accords contractuels) en transmettra un à la municipalité. demande d'occupation des terres publiques, avec un plan de la zone et avec indiqué les dimensions et la délimitation extérieure de la zone.

agencement avec zone de chantier indiquée

À cette demande, qui est également nécessaire de joindre une copie de l'autorisation de construction (permis de construire, Dia, etc.), suivra une inspection le responsable du bureau technique et la police municipale qui, en collaboration avec le responsable technique du chantier, signaleront les restrictions éventuelles concernant les routes et les installations (lignes d'éclairage public, conduites, trous d'homme, panneaux électriques généraux, etc.), placées à l'intérieur. de la zone délimitée.

grues Ă  tour dans un chantier de construction

Cet aspect est fondamental car, dans des conditions évidentes, il est nécessaire de donner la possibilité de accès au personnel de la municipalité (pour effectuer tout travail d'entretien ordinaire ou extraordinaire) et pour respecter la sécurité dans les zones soumises à des activités de construction.
La délimitation de l’espace public est également subordonnée au paiement d’un frais (Tosap) qui varie en fonction de la réglementation municipale et de la durée de l’occupation.
En plus des charges, une installation correcte est prévue signal (également de nuit), nécessaire pour prévenir tout accident et pour sensibiliser les véhicules et les piétons à la maîtrise de la route.

entrée sur le chantier

En concomitance avec cette procédure administrative, nous passons généralement à la demande pour le raccordement au réseau d'égouts (services de chantier), à l'électricité (panneau de chantier) et, bien sûr, à l'approvisionnement en eau à des fins sanitaires.
Habituellement, et sauf dans des cas spécifiques, l« eau nécessaires aux travaux (mélanges de mortiers et de conglomérats), ne proviennent pas de l'aqueduc municipal, mais sont alimentés par des camions-citernes installés à l'intérieur du chantier.
Une fois ces formalités remplies, vous pouvez délimiter la cour ou avec des barrières en bois ou en utilisant des clôtures modulaires spéciales, très pratique et facile à installer.
C’est seulement à ce stade qu’il sera possible de procéder aux travaux et de préparer les différents espaces intérieur, en fonction des différentes utilisations.

grue à tour montée dans une rue de la ville

C’est une bonne règle, en fait, de délimiter les divers zones à attribuer respectivement à: stockage des matériaux, stockage, barrières de chantier, ainsi que bien évidemment voies d’accès, véhicules de transport en commun et manœuvres.
Chaque zone respective, correctement marquée, doit être mise en évidence sur le disposition chantier de construction, joint à la documentation de sécurité.
Cependant, un problème peut survenir si, pour la réalisation des travaux, l’installation de celui-ci est nécessaire grues à tour.
Pour cet aspect, il ne peut s’agir que d’une délimitation placée dans Layout, maisanalyse de certaines conditions du site.

signaux de chantier

Tout d'abord, il y a la hauteur des bâtiments à considérer voisin, en fonction de la taille du dispositif de levage et de la rotation facile du bras mécanique.
A cette extension doit clairement correspondre un zone le chargement et le déchargement de produits de construction, ainsi qu'un espace (logé dans des balcons, des terrasses ou sur des planchers de ponts), indispensable pour approvisionner chaque niveau du bâtiment en matériel nécessaire.
Ces considérations ne sont pas absolument aléatoires mais dictées par une exigence précise visant à rendre l'activité du site fonctionnelle et opérationnelle.
Cette condition est toutefois évidente lorsque la société a déduit un charge tangible pour le tir au sommet des matériaux réalisé avec des grues plutôt qu'avec des ascenseurs ou, dans les cas extrêmes, avec des poulies.

grues Ă  tour

Cependant, les cas dans lesquels le manque de préparation et l'inefficacité absolue de l'entrepreneur, jugés insuffisants, ne sont pas rares. programmation de la phase initiale des travaux, avec une conséquence logique sur les coûts réels de la construction des travaux et la perte d’une partie du profit économique prévu pendant l’offre.
Compte tenu de ces besoins, il doit en effet exister un définition même lors de la conception de toute une variété de facteurs.
Un professionnel doit savoir que, dans le coût des travaux, il existe des frais et termes bien défini, généralement pas indiqué sur les tables de projet approuvées par la municipalité.
Il ne suffit donc pas de se conformer aux réglementations (urbaines et sanitaires), aux exigences esthétiques ou aux principes architecturaux, il faut encore approfondissement par rapport aux problèmes ordinaires.
D'autre part, l'entreprise de construction ne doit pas simplement assumer la fonction de simple exécuteur, à l'exception de la mise en évidence d'éventuelles incohérences avec des charges contractuelles plus élevées, mais en vérifiant la faisabilité du travail à l'avance.
cette synergie malheureusement, cela ne fait pas partie de la tradition constructive, mais devient plutôt un champ de bataille entre deux réalités diamétralement opposées.



Vidéo: